jeudi, juin 29, 2017
   
Text Size

"Ils sont poussés vers la religion"

Suite aux émeutes à la prison d’Andenne, vous avez interpellé le ministre de la Justice au sujet du prosélytisme islamiste. Selon mes informations, ce phénomène prend de l’ampleur. En prison, les détenus subissent des pressions de musulmans radicaux. Pour ne plus être harcelés, ils adoptent alors une pratique religieuse.

Un exemple concret? Le halal. Depuis 10 ans, cette consommation atteint des sommets. À la prison de Forest, par exemple, 100 % des menus servis sont végétariens ou halal! À leur arrivée en prison, de nombreux détenus changent leurs habitudes alimentaires... Cela met en avant les pressions venant de certains extrémistes musulmans!

Mais, attention, cela ne s’appuie pas sur un islam ouvert mais sur une forme de salafisme. Comment changer la donne?

Il faut étudier objectivement le phénomène. Pour, ensuite, aider les directeurs de prison à mieux encadrer la pratique religieuse.

SUDPRESSE CH  26/11/2011

JOURNALISTE

Emilie Vleminck